Le vinaigre, biodégradable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le vinaigre, biodégradable

Message  chami le Dim 11 Oct - 9:25

Il faut être ignorant ou malintentionné.... mdrrr

pour encore utiliser des désherbants chimiques

quand il y tant d'alternatives naturelles


d'une efficacité redoutable.


 

Vinaigre blanc à 0,40 Euros le litre le désherbant total

J'utilise du vinaigre que je pulvérise ! Du vinaigre tout seul et en un jour, plus rien ! Bon, évidemment je l'utilise sur des pousses ou plantes coupées d'avances (pour ne pas utiliser des tonnes de vinaigre) !
100 % naturel

A utiliser en faisant attention a ne pas exagérer dans le nombre d’utilisations pour ne pas acidifier le sol. sauf pour les parkings, graviers..., vinaigre entre 8/10% est bien.

Du vinaigre produit blanc ne coûte pas cher. Celui que j'ai acheté coûtait environ 40 cent le litre ! donc du pas cher !

L'acide acétique n'est pas reconnus comme dangereux pour l'environnement car il est très rapidement biodégradable par la plupart des organismes (d'ailleurs notre propre corps en synthètise!) De plus le vinaigre n'est pas de l'acide acétique pur!

J’utilise donc du vinaigre blanc pur pour éliminer la mousse et les mauvaises herbes. C’est tout à fait efficace. C’est encore plus efficace si vous arrosez au soleil. S’il y a des mauvaises herbes récalcitrantes, j’utilise de l’eau très chaude : dès le lendemain elles sont flétries.
Double avantage : vous faîtes des économies car le vinaigre et l’eau chaude sont beaucoup moins chèrs que le Roundup et surtout c’est une méthode tout à fait écolo.

Dilution : 20 à 50%, herbicide de contact. Prix environ 0,40 euros le litre.


Huile essentielle de basilic et de citrus.

Certaines huiles essentielles ont des propriétés désherbantes en plus des propriétés bactéricides, insecticides et fongicides connus. Il y a lieu de choisir la bonne huile essentielle qui a l’action voulue. Certaines huiles essentielles peuvent être utilisé comme désherbant total, d’autres comme anti germinatif.

Ajouter du savon liquide bio pour faire une bonne solution avec l’eau.

Dilution : 100 ml à 1 litre par hectare en bas volume donc pour 30 à 200 litres d'eau.



Farine de gluten de Maïs (FGM)

Antigerminatif, herbicide

Il existe plusieurs alternatives afin de réduire la présence de mauvaises herbes sur votre pelouse. Il est possible de faire appel à des méthodes biologiques mais encore faut-il savoir lesquelles. Il y a quelques années, le gluten de maïs a fait ses preuves en tant qu’engrais et protecteur de votre pelouse contre les mauvaises herbes, telles les pissenlits et le plantain sauvage.

Il s’agit d’un produit naturel Provenant du broyage humide du maïs qui se retrouve sous forme de fine poudre jaune ou de petites boulettes.

Le gluten de maïs a la propriété d’arrêter la formation des racines des graminées, ce qui entraîne leur mort.

Si vous désirez utiliser le gluten de maïs comme herbicide naturel, en premier lieu, il faut épandre le gluten de maïs sur votre pelouse. Il est très important de le faire avant l’apparition des mauvaises herbes, soit au temps de la germination. Cette première étape aura pour effet d’empêcher les racines de se former. Par la suite, il faut s’assurer d’humidifier la zone traitée ce qui activera le traitement. Nous pouvons également se servir du gluten de maïs comme engrais. Il est recommandé de mettre 20 livres de gluten de maïs par 1000 pieds carré. Son utilisation régulière permettra de réduire de 50 à 60 pour cent des plantes indésirables d`s la première année.

Le gluten de maïs a été breveté en 1991 en tant qu’engrais naturel pro-environnemental afin de contrôler les mauvaises herbes. Depuis, vous pouvez le retrouver dans plusieurs centres de jardinage et pépinières.


 Cet herbicide est purement naturel puisqu’il provient du broyage humide du maïs, procédé de création du sirop de maïs. Cette farine est composée de 60% de protéines et de 10% d’azote (Lutte contre les mauvaises herbes au moyen de farine gluten de maïs, Ville d’Ottawa, 2007). Elle a été découverte par l’Université d’Iowa, aux États-unis. Le gluten de maïs a été breveté en 1991 comme engrais et herbicide naturel pro-environnemental. Elle s’attaque non pas aux mauvaises herbes, mais aux graines de celles-ci; notamment aux pissenlits, à la digitaire astringente, à l’amarante, au plantain sauvage, etc. La FGM inhibe l’accroissement du système radiculaire des graines des mauvaises herbes (herbicide de pré-émergence). Ce sont les dipeptides, des protéines végétales de la FGM, qui tuent les racines des plants. Le gluten de maïs est donc inoffensif pour la pelouse qui a déjà poussée puisqu’elle n’attaque que les graines qui n‘ont pas encore émergées. De plus, il est important de l’appliquer au printemps (mi-avril), pour empêcher la germination des graines de mauvaises herbes, et avant l’automne (fin août), pour tuer ces graines avant l’hiver.

Ensuite, il est primordial d’humidifier la pelouse pour activer l’inhibiteur naturel (Melissa Caroline McDade, ″Corn gluten meal and corn gluten hydrolysate for weed control″, Université d’Iowa, 1999). L’épandage de la poudre ou des granules dorées de la farine de gluten de maïs est effectué directement sur la pelouse à l’aide d’un distributeur d’engrais. La quantité proposée par 100m2 varie de 5 à 10 kilos (selon ce que propose la ville d’Ottawa). Cependant, les granules sont plus faciles à utiliser puisqu’elles ne s’agglutinent pas comme la poudre et peuvent donc mieux inhiber les racines.

Cet herbicide naturel est très efficace et peut éliminer jusqu’à 98% (Ville d’Ottawa) du plantain sauvage après la quatrième année d’épandage. En fait, après la première année d’utilisation, il est possible que quelques racines des mauvaises herbes aient survécu pendant l’hiver. C’est pour cela qu’il est important d’effectuer le traitement à la FGM de deux à trois fois par an pendant plusieurs années consécutives.

La farine de gluten de maïs est très pratique puisqu’elle n’est pas toxique pour les humains, l’environnement et les animaux. Cependant, l’activité microbienne et une humidité excessive de la terre (dues à la pluie, par exemple) peuvent réduire son efficacité. De plus, elle moins disponible que des herbicides synthétiques dans divers magasins.

Eau de cuisson de pommes de terre ou de riz

On utilise l'eau de cuisson de pommes de terre ou du riz additionnée d'un peu de savon liquide qui permettra une bonne adhésion aux feuilles des mauvaises herbes.
On pulvérisera le mélange sur les feuilles à éliminer. C'est l'action de l'amidon qui en bouchant les pores de la plante la feront mourir.

L'eau de cuisson des pâtes alimentaires constitue également un puissant désherbant naturel.

Désherbant  à base d'huile de colza et de coton

Un herbicide sous forme de solution émulsionnable, à base d'huile végétale biologique (colza) et d'huile de coton, à pulvériser sur les feuilles des herbes indésirables qui se décomposent et sèchent sous l'effet du produit. La sève ne peut plus circuler dans les feuilles. Les racines s'épuisent ainsi et meurent. Une repousse n'est pas exclue, mais elle peut être combattue par une deuxième vaporisation deux semaines plus tard. Après application, le produit se désagrège totalement en quelques jours.

Eau de mer

Il y en a des tonnes à la mer et c’est gratuit.

Bien pour les allées. Cependant ne pas mettre dans un potager ou jardin au risque de saliniser le sol et le rendre incultivable. L’eau de pluie lessive ou rince le sol du sel en profondeur  et rend ainsi le sol à nouveau cultivable.

L’eau chaude solaire

Pour les désherbeurs, l'arme absolue écologique:
L'eau très chaude, chauffée au solaire.

Un panneau solaire thermique dans le jardin permet de chauffer l’eau à une température au dessus de 70°C qui peut être utilisé pour désherber.

Fermentation d’orties putréfiés

Ca sens fort mais c’est un très bon désherbant écologique. Très riche en azote et acide ca va brûler les plants et jouer ainsi le rôle de désherbant.

Herbicide bio à base d’huile de pin

On ne permet pas aux des producteurs biologiques d'utiliser des pesticides synthétiques dans leur système de production. Cependant, les herbicides dérivés des sources naturelles sont souvent permis.  Un herbicide biologique non sélectif peut être très utile pour remplacer le travail du sol avant les semis ou après l'apparition des plantes. Cette étude avait pour objectif de : 1) évaluer l'efficacité pour lutter contre les mauvaises herbes indicatrices et 2) définir les paramètres d'application qui peuvent améliorer l'efficacité  xxxxx est un herbicide de contact non sélectif, dérivé d'un extrait d'huile de pin. Puisque cet herbicide tue les plantes par contact, il est essentiel de vaporiser le produit uniformément sur les plantes cibles pour une efficacité maximum.



chami
Visiteur affilié

Féminin Nombre de messages : 5
Age : 102
Pays : France
Date d'inscription : 08/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://augrandrecoin.xooit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum