Peintures/enduits : matériel à avoir pour les faire soi-même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peintures/enduits : matériel à avoir pour les faire soi-même

Message  CloF le Dim 28 Fév - 4:47

Il est tout à fait possible de faire ses peintures soi-même et ses enduits (ou colle) avec des produits naturels.
La liste ci-dessous sont les constituants pour les obtenir


■Les liants : caséine (complexe protéique constituant l'essentiel des fromages, utilisée dans l'industrie papetière) ; silicate de soude, chaux aérienne éteinte (CAEB) ou chaux grasse ( à ne pas confondre avec la chaux hydraulique qui s'apparente à du ciment et dont la prise est rapide. La chaux aérienne se vend en pâte ou en poudre sous forme de sac de 25 Kg -moins cher- ) ;

■Les adjuvants : alun, borax, kieselgur (silice pulvérulente formée de débris de coquilles fossiles et de diatomées), kaolin (argile blanche réfractaire et friable utilisée pour les céramiques et porcelaines) ;

■Les diluants : essence balsamique de térébenthine, essences d'écorces d'agrumes ;

■Les pigments : d'origine minérale, végétale et animale ;

■Les huiles : huile de lin, huile de tournesol ;

■Les résines et cires : résine de dammar (issue d'un arbre de Malaisie), gomme laque (substance résineuse utilisée dans les vernis et produite par une cochenille d'Inde), cire de carnauba (issue d'un palmier du Brésil), colophane (résine tirée de la distillation de la térébenthine et utilisé pour enduire les archers de violons), cire d'abeille.
Les pigments les plus connus sont les ocres (autrefois exploitées en France dans une vingtaine de régions) qui sont des argiles riches en oxydes de fer, qui vont du jaune clair au rouge brique. Les autres couleurs dénotent la présence de manganèse (terre de Sienne et d'Ombre) ou de cuivre (terres vertes). Selon qu'elles s'utilisent crues ou calcinées, on élargit la gamme jusqu'à des bruns chaleureux ou sombres. Seuls trois sites d'extraction subsistent en France, avec des volumes de productions très réduits : les Ardennes pour la terre de Sienne, le Vaucluse et la Puisaye (Morvan) pour les ocres.


Fixateur chaux en poudre (acétate de vinyle) :

Densité au litre : 500g environ.
Utilisé pour badigeon et stucs sur fond fermés.
Même à fort dosage, il garde le côté velouté de la chaux. Il se combine bien avec la caséine qui donne du lubrifiant et qui augmente la qualité du fixateur.
Dosage : de 0 à 10% du poids de la chaux, voire plus sur les fonds très fermés.
Exemple :
Badigeon : 2,5% de caséine + 7,5% d'acétate
Stuc : 1% de caséine + 9% d'acétate.
Quantité : pour un dosage à 10% il faut environ 100g de fixateur pour 10m².
Mélange :
Avec la chaux en poudre, mélanger directement le fixateur en poudre avec la chaux en poudre.
Avec la chaux en pâte, délayer le fixateur en poudre dans un peu d'eau avec un agent mouillant, puis le mélanger à la chaux en pâte.




Latex liquide (styrène butadiène) :

Densité au litre : 1kg environ.
Il améliore l'accrochage des enduits de chaux et de ciment, même en présence d'humidité.
Dosage : de 0 à 10% du poids de la chaux ou du ciment.
Le latex peut être utilisé comme fixateur dans les badigeons et les stucs, mais à fort dosage, il a tendance à jaunir et à donner un aspect plastique.



Caséine (protéine du lait) :

Densité au litre : 600g environ.
Liant naturel en poudre pour peintures et enduits, et fixateur de chaux pour badigeon.
D'un très beau mat, la caséine donne, à petites doses du lubrifiant aux enduits, ce qui évite de mettre trop d'eau.
A utliser dans les proportions de 1% par rapport à la chaux. La caséine est avant tout un liant pour peinture murale. Il est déconseillé de l'appliquer sur des supports souples tels que du papier ou les toiles car son film est très dur et très résistant.
Quantité pour Caséine utilisée comme fixateur dans un badigeon de chaux :
Dosage maximum de 10% par rapport au poids de la chaux. Pour un dosage à 10%, il faut environ 100g de caséine en poudre pour 10m².
Quantité pour Peinture à la caséine (caséine + pigment + eau) :
130g de caséine pour 10m² en une couche de peinture à la caséine.



Liant acrylique :

Densité au litre : 1kg environ.
Liquide épais, résine concentrée se diluant à l'eau pour peintures et enduits décoratifs.
C'est un liant au pouvoir collant très élevé qui peut éventuellement se mélanger à la chaux.
Quantité : pour 10m² environ,
Pour une peinture épaisse : 500 grammes.
Pour une peinture diluée : 250 grammes.
Pour un glacis : 100 grammes.

Recette d'accroches sur fond fermés (enduit composé de liant acrylique et de granulats de marbres appliqué sur fonds fermés pour servir d'accroche) :
1 - Effectuer une accroche pour appliquer un stuc ou un badigeon épais (application à la brosse) :
Pour 10m² = 1,5kg de liant acrylique + 1,5kg de poudre de marbre granulométrie 0/0,6mm.

2 - Effectuer une accroche pour appliquer un enduit teinte, une fresque, un stuc (application à la spatule) :
Pour 10m² = 4kg de liant acrylique + 7,650kg de poudre de marbre granulométrie 0,6/1,25mm + 4,250kg de poudre de marbre granulométrie 0/0,6mm.



Colle de peau de lapin en grains :

Densité au litre : 650g environ.
Liant pour peinture (détrempe) et enduits (gesso).
D'un aspect mat, velouté comme la chaux, la colle de peau de lapin est d'une grande souplesse et possède un pouvoir collant et puissant. le papier, la toile ou le bois sont ses supports de prédilection et c'est pour cette raison qu'elle est le fixateur de chaux idéal sur les supports bois. elle est utilisée également pour la préparation des supports décoratifs et artistiques.
Dosage : maximum 120 grammes de colle de peau de lapin pour 1 litre d'eau.
Ce dosage est dégressif suivant la force de la colle que nous voulons obtenir.
QUANTITE POUR 10m² :
Pour une couche de colle pure : 115 grammes de colle de peau en grains (colle dosée à 100g pour 1l d'eau).
Pour une couche de gesso : 240 grammes de colle de peau en gains + la craie (colle dosée à 100g pour 1l d'eau).
Pour un badigeon à la colle de peau : 100 grammes de colle de peau en gains (colle dosée à 100g pour 1l d'eau).



alun de potasse (gros sel) :

Densité au litre : 850g environ.
Fixateur de chaux naturel d'une efficacité réduite sur des supports très fermés.
Dosage : de 0 à 10% du volume de la chaux.

Chaux aérienne éteinte en pâte :

Densité au litre : 1,350kg environ soit 750g de chaux en pâte (56%) et 600g d'eau (44%).
Liant pour les enduits, la fresque, les stucs et les badigeons.
Le rendu décoratif et le velouté de la chaux aérienne éteinte en pâte est sans égal. De par son côté antiseptique elle aura un bon comportement à l'humidité.
Elle fait sa prise au contact de l'air et par évaporation de l'eau contenue dans le support et dans la chaux. C'est pour cette raison que nous sommes obligés d'ajouter un fixateur sur les supports fermés qui ne peuvent pas avoir cette réserve d'humidité.
QUANTITE POUR 10m² DE BADIGEON :

CHAUX EN PÂTE :
Pour un badigeon épais :
- Support ouvert : 1,300kg de chaux en pâte + 1,300kg d'eau.
- Support fermé : 0,500kg de chaux en pâte + 0,500kg d'eau.
Pour un badigeon plus dilué :
- Support ouvert : 0,800kg de chaux en pâte + 1,200kg d'eau.
- Support fermé : 0,300kg de chaux en pâte + 0,450kg d'eau.

CHAUX EN POUDRE :
- Support ouvert : 0,600kg de chaux en poudre + 0,900kg d'eau.
- Support fermé : 0,400kg de chaux en poudre + 0,600kg d'eau.

QUANTITE POUR 1m² DE STUC avec de la chaux en pâte :
- avec de la poudre de marbre fine
0,400kg de chaux en pâte + 0,400kg de charge (poudre de marbre + pigment).

QUANTITE POUR 1m² D'ENDUIT avec de la chaux en pâte :
- avec du sable semoule ou marbre de granulométrie 0/0,6mm
1,200kg de chaux en pâte + 1,800kg de sable ou de marbre.
- avec du sable semoule ou marbre de granulométrie 0/1mm
2,100kg de chaux en pâte + 3,700kg de sable ou de marbre.



cire carnauba en paillettes :

Densité au litre : 400g environ
Cire végétale. Point de fusion 83°.
Utile dans les peintures et pour renforcer l'action de la cire d'abeille afin de lui donner plus de dureté.
Mélange :
Cire liquide : 100g de cire carnauba pour 1 litre de white spirit ou térébenthine.
Cire en pâte : 350g de cire carnauba pour 1 litre de white spirit ou térébenthine.



cire d'abeille blanchie en microbille :

Densité au litre : 500g environ
Cire animale. Point de fusion 62°.
Utilisée en décoration pour les patines, les peintures, pour cirer les boiseries.
Ajoutée aux peintures, aux vernis, aux enduits, elle donne du velouté et du glissant.
La cire peut être saponifiée afin de pouvoir la mélanger avec des techniques à l'eau telles que les badigeons, les stucs, l'acrylique ...
Mélange :
Cire liquide : 75g de cire d'abeille pour 1 litre de white spirit ou térébenthine.
Cire en pâte : 200g de cire d'abeille pour 1 litre de white spirit ou térébenthine.
Saponification : 100g de cire d'abeille + 40g de carbonate d'ammonium + 1 litre d'eau.



GOMME ADRAGANTE en poudre :

Extraite du buisson astragalus d'Asie Mineure.
Elle se dilue à l'eau pour la fabrication de la gouache, du pastel sec et principalement de l'aquarelle.
Mélange :
25 grammes de gomme adragante pour 1 litre d'eau.



GOMME ARABIQUE en granulés :

Extraite des acacias des tropiques.
Elle se dilue à l'eau pour la fabrication de la gouache, du pastel sec, de l'aquarelle et de la colle à papier.
Mélange :
400 grammes de gomme arabique pour 1 litre d'eau.



RESINE DAMAR en poudre :

Elle se dilue à l'essence de térébenthine pour la fabrication des vernis et elle est utilisée comme adjuvant pour la peinture à l'huile et à la cire.
La résine damar est transparente, brillante et jaunit peu, elle a donc toutes les qualités pour fabriquer un bon vernis.
Elle a un bon pouvoir adhésif c'est pourquoi nous la mélangeons à la cire.



RESINE ELEMI, pâte molle :

Elle se dilue à l'essence de térébenthine.
Principalement employée pour ses propriétés plastifiantes, elle n'est jamais utilisée seule.
Elle peut être mélangée à d'autres résines pour la fabrication des vernis, des médiums, des peintures et de la cire.



TEREBENTHINE DE VENISE :

Soluble dans l'essence de térébenthine.
Baume pour la peinture à l'huile et à la cire elle donne du brillant et retarde le séchage.
A utiliser en petites quantités.



RESINE COPAL :

Soluble dans l'alcool et à chaud dans les huiles.
La résine copal donne des films brillants, très résistants mais ils jaunissent dans le temps.
Utilisée pour les vernis et adjuvants avec l'huile et la cire.



RESINE COLOPHANE :

Soluble dans l'essence de térébenthine.
Elle a un bon pouvoir adhésif. Son film est brillant mais pas d'une grande solidité.
Elle est utilisée pour les vernis et les peintures.
A utiliser en petites quantités.



GOMME LAQUE BLANCHE DECIREE :

Nom traditionnel, erroné mais toléré de la résine laque.
Soluble dans l'alcool à 95°.
Elle possède de bonnes qualités filmogènes mais jaunit avec le temps. Elle est employée pour les vernis au tampon en ébénisterie et est utilisée pour bloquer certains fonds.



RESINE SANDARAQUE en granulés :

Soluble dans l'alcool et à chaud dans les huiles.
Utilisée pour un vernis et adjuvant avec l'huile et la cire comme durcisseur.

CloF
Modérateur

Nombre de messages : 1257
Pays : Belgique
Date d'inscription : 09/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum