L'acupressure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'acupressure

Message  CloF le Mer 4 Avr - 6:29

L'acupressure


L’acupressure est un massage traditionnel par pression des doigts sur les points méridiens du corps.

La pression des doigts en terme japonais est « shiatsu ».


    La théorie des méridiens :

    Tout comme l'acupuncture, l'acupression est basé sur la théorie des méridiens.
    En fait “méridien” se traduit en chinois par jingluo .
    De façon générale les jingluo sont les lignes de communication à travers lesquelles circule l'énergie vitale ( qi ), jouant un rôle capital dans l'établissement de liens entre les organes et entre les diverses parties du corps humain .
    Les deux caractères jing et luo renvoient à une double réalité.
    D'un côté il y a ce qu'on appelle proprement les méridiens les jing qui sont les lignes principales et de l'autre côté il y a leurs ramifications les collatérales, les luo.
    Les méridiens circulent dans la plupart des cas dans la partie inférieure du corps.
    Les collatérales circulent dans les parties relativement superficielles, même à la surface du corps.
    Les méridiens ont une voie de circulation déterminée tandis que les collatérales sont comme un filet couvrant le corps.
    Ainsi un réseau organique relie tous les organes, tous les viscères, tous les orifices, tous les os et tous les tendons du corps.
    Les collatérales sont liées directement ou indirectement aux méridiens, et constituent ainsi le système des jingluo .
    Ce système comprend douze méridiens ordinaires, douze méridiens non ordinaires, huit méridiens extraordinaires, quinze collatérales, douze méridiens des muscles et douze méridiens de la peau.
    Les méridiens et les collatérales relient l'intérieur et l'extérieur, les organes et les viscères, les muscles, les tendons, les os et les extrémités, ce qui fait du corps un véritable réseau organique.
    Dans ce réseau, les douze méridiens sont les éléments principaux par lesquels circule l'énergie vitale.
    Ils sont répartis de façon symétrique dans les parties antérieure et postérieure et sur les deux côtés du corps humains.
    En outre, ils circulent sur le côté intérieur ou extérieur des membres supérieurs ou des membres inférieurs.
    Chaque méridien agit sur un organe ou sur un viscère, et porte donc un nom composé de trois éléments : shou (main) ou zu (pied), yin ou yang et le nom d'un organe ou d'un viscère.


    Ces douze méridiens sont :

    • Les trois méridiens yin de la main : shou tai yin fei jing relié aux poumons, shou jue yin xin bao jing relié au péricarde et shou shao yin xin jing relié au coeur.
    • Les trois méridiens yang de la main : shou yang ming da chang jing relié au gros intestin, shou shao yang san jiao jing relié au trois réchauffeurs et shou tai yang xiao chang jing relié à l'intestin grêle.
    • Les trois méridiens yin du pied : zu tai yin bi jing relié à la rate, zu jue yin gan jing relié au foie et zu shao yin shen jing relié aux reins.
    • Les trois méridiens yang du pied : zu yang ming wei jing relié à l'estomac, zu xiao yang dan jing relié à la vésicule biliaire et zu tai yang pang guang jing relié à la vessie.
    Les points méridiens (xuewei) littéralement “terriers” sont des sortes de petites cavités qui marquent le circuit des méridiens qui sont, selon Georges Charles, comme des “coulées” c'est-à-dire comme “ des traces laissées par le passage fréquent d'un animal d'un endroit à un autre ” autrement dit l'énergie vitale.

Le diagnostic s’établit par les mains du praticien palpant les points méridiens de chaque côté de la colonne vertébrale en cherchant le moindre symptôme signifiant l’état et l’endroit de la maladie.
Par des massages et pressions, le praticien rééquilibre les centres malades : les vertèbres peuvent être remises en place, organes et viscères fonctionneront à nouveau correctement, le métabolisme se rétablira, les maladies chroniques peuvent disparaître. L’acupressure permet aussi au corps de mieux résister aux maladies, d’entretenir une bonne santé.


La pratique de l’acupressure a un lien avec le QiGong, c'est-à-dire qu’elle agit sur l’énergie qui véhicule dans le corps humain en la débloquant afin qu’elle puisse circuler librement sans obstacle et de façon harmonieuse.

Cette énergie peut être transmise du praticien au patient selon les lois de transformation du Yin et du Yang.

CloF

CloF
Modérateur

Nombre de messages : 1257
Pays : Belgique
Date d'inscription : 09/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum