Stress et insomnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stress et insomnie

Message  Invité le Ven 21 Juil - 2:50

Si tu as des "trucs & astuces" pour me débarasser de ses deux problèmes, tu aura droit à toute ma reconnaissance accompagnée d'un bisou.

Attention, racontage de vie...

Impossible de dormir la nuit ! Est-ce la chaleur, le stress ? Je n'en sais rien et sans doute les deux, mais toujours est-il que si ça continue comme ça je vais finir par commettre un meurtre. Je n'ai dormi que 2 heures cette nuit. Je me réveille en sursaut au moindre bruit (alors qu'habituellement j'ai le sommeil ultra lourd). Cerise sur le gâteau, mes jambes sont victimes de mouvements involontaires et brutaux et ça aussi, ça me réveille...

Je ne veux pas de somnifères, mais je veux dormir...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress et insomnie

Message  CloF le Sam 22 Juil - 7:49

Te connaissant un peu, voici ce que je pense :
A ton boulot, tu m'as dit avoir subi de gros stress et maintenant plus de boulot.
Tu es donc passée par des journées excitant le système nerveux à ... plus rien. Quoi de plus perturbant ! Le corps continue à subir le stress accumulé et c'est d'autant plus flagrant qu'il n'en subit plus maintenant. Il ne faut donc pas s'étonner de ce qui se passe. Sache que les travailleurs ont besoin de 15 jours pour que leur corps commence à se relaxer en vacances. C'est à ce moment-là qu'ils peuvent réellement jouir de celles-ci. Vient se greffer sur ce changement d'état physique, un tracas psychologique supplémentaire : pas de boulot = pas d'argent =>manque d'argent => difficulté d'honorer ses factures et voilà que les idées tournent en rond dans le cerveau sans pour autant résoudre le problème. Solution : apprendre à relativiser. Se retrouver sans emploi n'est pas négatif en soi, bien au contraire. Se dire, voilà, une page est tournée, écrivons la suivante. Nous avons du temps pour faire ce que nous ne savions pas faire lorsqu'on travaillait : repeindre, remise à neuf, triage, lire, écrire, peindre, tapisser, cuisiner, jardiner etc. Nouvelle page peut aussi signifier nouvelle vie, nouveaux centres d'intérêt, nouveau métier, nouvelles connaissances humaines et mentales. On peut décider de prendre du temps pour soi tant au niveau physique que mental : reprendre des études, créer de nouvelles choses, prendre un nouveau tournant dans sa vie et faire table rase de notre passé, vive le futur inconnu, une nouvelle aventure commence. Ceci est un état d'esprit qui facilite grandement la ... vie.

Je n'ai pas dit qu'il fallait prendre cela avec insouciance, avec nonchalance, sans prévoir. Non, non, j'émets l'idée de voir la vie et ses aléas différemment, changer sa vision du "monde". On peut s'asseoir dans un coin, le menton dans ses mains et se poser des questions sur soi-même : qu'est ce que je veux devenir ? Et non pas, qu'est ce que je VAIS devenir qui est plutôt du genre pessimiste. Avoir conscience que le manque d'argent va tôt ou tard, peut-être poser des problèmes, donc prévoir un changement de vie vers l'économie. Mais une fois que l'on a établi les grandes lignes directrices à venir (avenir), on change ses idées.
Pas facile !

De journées bien remplies à travailler, on passe à ... qu'est ce que je vais bien faire de mes journées ?
De journées remplies de contact humain à ... voir le voisin et l'épicier du coin. Dur, dur ce changement.
Il y a de quoi à avoir le sommeil perturbé, non ?

La solution ? S'occuper la journée et l'esprit à ... autre chose car il y a mille et une choses à faire mais il faut prendre le temps d'y réfléchir et ... de se mettre au boulot.


Les mouvements involontaires des membres sont dus à un dysfonctionnement nerveux. Les causes, mal connues encore de nos jours, sont multiples.

Nous devons tenir compte de la gravité et de la fréquence des symptômes pour savoir si ce n'est tout simplement pas une nervosité à haute dose, mal contrôlée.

Pas assez d'exercices physiques dans la journée ?
Tracas, ennuis, manque d'intérêts dans la journée, on s'ennuie ... peuvent provoquer des troubles du sommeil. On rumine, on réfléchit, on imagine des scènes, on s'énerve parce que les choses ne sont pas comme nous voudrions qu'elles le soient ... => problèmes psychologiques qui peuvent se régler facilement : le mouvement, le sport.

Toujours commencer par un échauffement des muscles et des étirements quel que soit le sport choisi : marche, course, natation, vélo. Quand on a un trop plein d'énergie (colère, nervosité, agressivité), le mieux après l'échauffement est de se donner à fond dans le sport au début, pour diminuer progressivement l'intensité et terminer par une marche lente, récupératrice, calmant les battements du coeur et "oxygénante". TOUJOURS FINIR EN DOUCEUR.

Autre truc, s'occuper l'esprit. Hé oui, détourner l'attention de ses pensées parasites qui parasitent la vie. Se concentrer sur un sujet, un objet, un acte : faire des mots croisés, résoudre un problème mathématique, lire, écrire spontanément (ou non) ou encore faire le ménage, repeindre les plafonds. Des actes qui autorisent l'esprit ... à ne pas penser à autre chose que les gestes que nous devons faire, c'est-à-dire se concentrer sur les gestes et garder toute notre conscience sur les actes que nous faisons (technique zen : avoir conscience de l'instant présent). Et surtout, ne jamais culpabiliser de s'être donné un instant ludique, pour soi dans la journée, même si le boulot prévu n'est pas fait, pas terminé.

Pour amorcer un doux dodo, prendre un bain parfumé aux huiles essentielles. Attention pas n'importe lesquelles : lavande, fleurs d'oranger sont relaxantes (le romarin, le citron sont exicantes) ; quelques gouttes d'eucalyptus pour dégager les voies respiratoires, bien s'oxygéner est relaxant. Se masser doucement, lentement le corps avec une crème hydratante. Se préparer une tisane aux fruits, à la camomille ou un lait chaud/froid selon le goût. Se détendre AVANT de se coucher. Assise, les jambes étendues, un bouquin à la main. Quelques instants avant de dormir, aérer la chambre, faire brûler de l'encens ou du parfum d'intérieur.
Ecouter de la musique classique ou du genre new-âge, de la musique douce dans tous les cas, volume bas, presque comme un chuchotement.

Tiens ! Rien qu'en l'écrivant, je m'endors déjà.

J'avais déjà entendu ce genre de symptômes jambes "impatientes" qui sont non seulement désagréables à vivre pour la personne qui les subit mais aussi pour le conjoint.

Je ne pense pas que ton cas relève de la pathologie grave cependant faisons attention et prenons des précautions.

1. je ne suis pas médecin
2. ce que j'écrirai ne sont QUE des SUPPOSITIONS et des conseils.
3. les conseils sont toujours à prendre avec précautions et en toute connaissance de cause. Un contact avec un médecin est plus que conseillé.
4. l'auto-médication présente toujours des dangers

Bref, il faut toujours prendre les conseils avec des pincettes.

Bon, commençons par le commencement.
Tout d'abord, répondre à ces questions :
Depuis combien de temps ces symptômes sont présents ? Y a-t'il eu un ou des événements qui les ont précédés ?
Les symptômes de mouvements sont-ils répétitifs, fréquents (à quelle fréquence ? Toutes les 20 secondes ? Seulement une ou deux périodes par nuit ? )
Dans la famille, y a-t'il des cas similaires ?
A t'on fait un prélèvement sanguin ? Quels sont les résultats ? Marquent-ils une anémie ? Une carence en fer ? Un diabète ?
Que fais-tu de tes journées ? Beaucoup de mouvements ? D'exercices ? Des ennuis, des tracas ?
As-tu une bonne alimentation ? Elle a un grand rôle.

Débutons par le plus facile, commençons les conseils par
1. l'alimentation :
Pour la carence en fer

Pas cher, mais il faut aimer : du boudin noir et du foie de voie ou encore du pâté crème : contiennent du fer en abondance. Ces aliments sont classés "viande forte" (attention, il y a un risque de diarrhée à cause de cela).

Contenant nettement moins de fer (3 à 4 fois moins que le boudin), les légumes : pois chiches, haricots blancs, épinards, lentilles.

Pour les vitamines

Un truc que j'utilise fréquemment et qui ... wouaw ... te donnes du punch. La nouvelle méthode diététique conseille de manger au moins 4 à 5 PORTIONS de fruits. Portion ne veut pas dire fruit entier.
Mon petit truc à moi : pomme pelée, orange en quartiers, banane, poire, abricot, et surtout citron, le tout mélangé, mixé pour en faire une purée de fruits. A manger nature ou sous forme de milk-shake en rajoutant du lait. Pour varier le goût, j'achète aussi des conserves de fruits : litchis, griottes, mangue, papaye, ananas.
A prendre au petit déjeuner et au "4heures".
Précautions à prendre, les fruits s'oxydent très vite à l'air, il est donc conseillé de les mettre au frais, emballés sauf la banane qui n'aime pas du tout le froid du réfrigérateur.

Bannir le sucre, c'est un excitant de courte durée.

Pour l'anémie, un seul truc, manger de la viande rouge au moins 3x/semaine. A défaut, mais nettement plus cher : le poisson.

Le pain : bannir le pain blanc, privilégier les pains noirs, le mieux : le pain aux 7 céréales.

Quoique l'on puisse dire sur la lécithine de soja, elle est efficace pour le cerveau et le système neuronal. Elle existe sous forme de gélules en grande surface, rayon diététique. A prendre une gélule tous les jours.

Voilà qui termine le "traitement".

Au cas où rien ne fonctionnerait => aller en consultation absolument sans traîner.

CloF
Modérateur

Nombre de messages : 1257
Pays : Belgique
Date d'inscription : 09/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress et insomnie

Message  Invité le Sam 22 Juil - 11:57

Merci pour ces précieux conseils. Je cumule en effet pas mal de défauts que j'essai de corriger. D'abord, je ne bois jamais, un vrai chameau ! J'en avais des contractures systématiques et depuis que je me force elles ont disparues. Avec la chaleur, je perds beaucoup d'eau et malheureusement je bois moins, donc il faut que je me force à inverser la tendance.

Idem pour les fruits et les légumes. D'abord je suis extrêmement sensible à l'acidité des fruits alors je n'en mange pas. Et je n'aime pas trop les légumes... Mais ta recette de Milk Shake me tente bien, j'en salive déjà. J'essai de compenser par de la confiture, des compotes et des jus de fruits comme je peux.

Pour la carence en fer, j'en ai eu une grosse après plusieurs dons du sang trop fréquents et j'ai bien mis 4 ans à m'en débarrasser. Impossible de monter un étage à pieds sans être essoufflée au point de devoir m'arrêter ! J'ai fait une cure de 2x80mg de fer par jour pendant un mois, puis arrêter, puis reprendre. De ce côté là c'est revenu à la normal et je veille à manger, effectivement, boudin noir et foie de veau que j'apprécie...

Enfin, les deux derniers points sont l'exercice, que je ne pratique pas dans mon 22m² (y'a qu'à tendre le bras pour accéder à tout lol). C'est un tord et je vais devoir me forcer à en faire. En plus, ça m'obligera à m'aérer la tête. Quant au deuxième point, c'est les soucis et là je n'y peux pas grand chose. Je me fais un monde de tout et je stress à mort mais bon, va falloir que j'apprenne à vivre avec.

Je vais déjà essayer tes quelques trucs simples et si je vois que ça ne passe pas, j'irais voir un médecin (je ne les aiment pas, ils me voient, maxi, une fois tous les 4 ans, lol). Espérons que j'arrive à dormir un peu plus de 2 heures cette nuit. ah bon

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stress et insomnie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum